Les gagnants du concours national de Dictée 2022

De gauche à droite : Danièle Larvor, Yves Charruau, Evelyne Luccantoni, Christian, Joseph Papion, Bernard Bruchet, Cyrille Veltz, Jean-Baptiste de VVF, Christian Raynaud et Henri Lemoine

La 9e Dictée nationale Jean Figarella s’est terminée il y a quelques jours avec la remise des prix pour les gagnants.
Les 35 finalistes ont tous reçu un diplôme pour leur participation et un livre offert par la Fédération de Loire-Atlantique, remis par Joseph Papion, ancien président départemental qui représentait Christian Audion, le président actuel, sans oublier notre Monsieur Dictée, Yves Charruau.
Les trois premiers finalistes ont reçu en prix un séjour dans un centre de vacances, remis par notre partenaire VVF qui accueillait le concours cette année, sous le soleil, au village de Piriac (44).
Henri Lemoine était présent et a fait un discours pour remercier Yves Charruau pour l’élaboration de la dictée et tous les organisateurs de l’évènement, comme il l’avait fait l’année dernière à Saint-Geniès en Dordogne. Vous pouvez retrouver l’intégralité du texte en cliquant sur le lien en fin d’article.

De gauche à droite : Christian Raynaud, Bernard Bruchet, Yves Charruau, Cyrille Veltz

Le classement

1er prix : Cyrille Veltz de la Fédération de la Marne
2e prix : Bernard Bruchet de la Fédération de l’Orne
3e prix : Christian Raynaud de la Fédération de Charente.

Chaque finaliste s’est vu communiqué son classement et son nombre de fautes à titre personnel. Vacances Bleues et ULVF ont offert aux participants classés 4e et 5e  un séjour dans un de leurs centres de vacances.
Vous retrouverez le résumé de cette belle manifestation en images dans le Tambour Battant de Septembre et dans l’ACTU 2.0 au mois de juillet prochain. Vous pouvez télécharger le texte de la dictée. Nous vous annoncerons très bientôt, la date et le lieu de la 10e Rencontre.

Renseignement : sbarny@gmouv.org

La publication a un commentaire

  1. Flamorek

    Bonjour depuis le Finistère. Un seul regret : que la réforme de l’orthographe de 1990 ne soit pas acceptée !! Pour un concours national regroupant des “mordus” de l’orthographe” et voulant toujours aller de l’avant, c’est une amère désillusion. Quant aux organisateurs et à l’auteur de la dictée ,son épouse et la linguiste qui les a aidés, quelle déception de voir qu’ils sont plutôt rétrogrades …. Ils ne font absolument pas la promotion de l’orthographe et ne respectent pas les textes officiels qui disent :” La nouvelle orthographe n’est pas obligatoire, elle est recommandée. Pour les examens (comme le bac) et pour les concours,il ne doit pas être compté de fautes que le candidat ait utilisé l’orthographe dite traditionnelle ou la nouvelle orthographe” ….Les rectifications de l’orthographe de 1990 sont officielles ,car, elles ont paru au J.O. du 6 décembre 1990 . Chaque candidat a le choix mais aucune faute ne pourra lui être comptée.
    Il serait donc souhaitable que le ou les auteurs des dictées futures se” modernisent” à ce sujet pour que, à l’avenir, aucun candidat ne soit pénalisé comme cela fut le cas cette année (et peut-être les années précédentes), ,d’autant plus, que,dans la majorité des clubs d’orthographe – pour ne pas dire dans tous- ,c’est la nouvelle orthographe qui prime . Que Générations Mouvement ne se complaise dans le passé ,sur ce plan, mais y applique les nouvelles “avancées” recommandées et fasse preuve de dynamisme et de “marche” en avant ,comme elle sait le faire dans les autres activités proposées.
    Sans rancune .

Laisser un commentaire